Mobiliser les nouveaux arrivants sur les risques de nos métiers

    Sur un chantier, les nouveaux arrivants sont davantage exposés aux accidents du travail. L'entreprise est partie d'un constat statistique en 2003: le risque d'accident du travail est 6 fois plus élevé dans la 1ère année d'embauche que 3 ans plus tard ; les jeunes embauchés subissent plus d'accidents du travail que la moyenne des autres (4 fois plus). En systématisant la formation sécurité « le 1er jour » pour les risques généraux du métier et en renforçant l'accueil sécurité sur chantier pour les risques spécifiques du lieu de travail avec passage d'un test d'évaluation des connaissances, l'indice de fréquence des accidents du travail sur la première année est passé de 120 à 30. Cette démarche a été étendue, en 2007, au recrutement des intérimaires, mais aussi aux autres métiers de l'entreprise (carrières, démolition, laboratoires). Elle est aussi utilisée en Allemagne, en Amérique du Nord, en République tchèque, en Slovaquie, au Royaume-Uni. Depuis sa création, plus de 32 000 tests pour les nouveaux embauchés et près de 9 500 pour les intérimaires ont été passés.

    Prévention

    Nos actions sur le terrain

    Exemples d'actions de prévention : partage de bonnes pratiques, innovations, plans transverses...

    En savoir plus