Amélioration des techniques de tri des déchets du BTP

A partir des déchets de démolition qu’elles réceptionnent, et traitent, les plateformes de recyclage produisent des matériaux qui n’étaient jusque-là valorisables qu’en construction routière. En réponse à un appel à projets avec l’aide de la Direction technique d’Eurovia, DLB a testé de nouveaux équipements avec l’objectif d’accueillir un éventail plus large de matériaux et d’élargir le recyclage à la production de granulats pour la fabrication des bétons.

En tenant compte des contraintes normatives, différentes techniques permettant d’optimiser la phase de tri ont été essayées. Le procédé aéraulique qui élimine et contraint à mettre en décharge une importante fraction de matériaux valorisables, n’a pas été jugé convaincant. L’association du tri hydraulique et du tri optique généralement réservée à des produits à forte valeur ajoutée a en revanche donné des résultats très probants.

La combinaison des procédés de tri hydraulique et optique permet d’éliminer successivement les éléments légers indésirables puis de séparer le béton concassé potentiellement recyclable en béton hydraulique de la fraction minérale indésirable au béton, valorisable en technique routière. Cette méthode répond parfaitement à l’objectif de la démarche et, plus généralement à celui du Grenelle de l’environnement en matière de recyclage des déchets du BTP.

Produire des granulats pour la fabrication des bétons a remporté le prix Matériaux procédés et technique en 2011.

x
Précédent Suivant