Qui sommes-nous ? > Réalisations

Fin des travaux pour Eurovia sur l’A89

Un groupement constitué d’Eurovia GPI, Eurovia Poitou-Charentes-Limousin Tulle, Cognac TP, Siorat, Guintoli (mandataire) et GTM SO (VINCI Construction France) a participé aux travaux d’aménagement en section autoroutière de l’ancienne route départementale RD9 pour le compte de d’ASF (VINCI Autoroutes). Cet aménagement correspondant au chaînon manquant de l’A89 marque le bouclage de la première grande transversale Ouest-Est en France. La solution proposée par ASF - VINCI Autoroutes et validée par l’État a été retenue à l’unanimité par les élus locaux lors de la consultation lancée en 2006 par le Préfet de la Corrèze. Elle consistait à optimiser l’infrastructure existante, longue de 4,6 km, plutôt que de construire 17 km d’autoroute nouvelle grâce à l’aménagement en section autoroutière de l’ancienne route départementale RD9. Le 7 février 2015, le président de la République, François Hollande, et Pierre Coppey, directeur général délégué de VINCI et président de VINCI Autoroutes, ont inauguré la section autoroutière Saint-Germain-les-Vergnes - Saint-Pardoux l’Ortigier en Corrèze, en présence de Xavier Huillard, président-directeur général de VINCI, et de Pierre Anjolras, Président d’Eurovia, de nombreux élus, d’acteurs du chantier et de salariés de VINCI Autoroutes. L’intervention des agences Eurovia a commencé en août 2013 et s’est achevée en mars 2015. Elle porte sur le dégagement des emprises, du terrassement, la démolition et la reconstruction d’un passage supérieur, la prolongation de 4 passages inférieurs, le rétablissement des écoulements et assainissements de surface, l’agrandissement et l’étanchéité des bassins existants, la mise en œuvre des couches de forme et des chaussées (grave bitume et béton bitumineux). Le projet prévoit également la fourniture et la pose d’équipements de sécurité provisoires et définitifs, la signalisation horizontale et verticale provisoire et définitive (sous-traité à Signature Bordeaux), la clôture provisoire et définitive ainsi que des équipements d’exploitation provisoires et définitifs. Ce chantier comportait par ailleurs des enjeux environnementaux importants : 110 espèces ont été répertoriées, dont 58 protégées. Dans ce cadre, Eurovia a procédé à l’extension, avec réalisation des étanchéités par géomembrane, de 6 bassins existants en exploitation en période hivernale et au rescindement de 3 cours d’eau avec de nombreux aménagements faunistiques.
x
Précédent Suivant