Contactez-nous

Qui sommes-nous ?

Activités

Partenaire des territoires, Eurovia, filiale de VINCI, développe des solutions de mobilité pour améliorer la compétitivité économique et renforcer le lien social, par la conception, la construction et l’entretien des infrastructures de transport et des aménagements urbains.

Eurovia_activite_route

Les métiers d'Eurovia :   Matériaux Avec un réseau de 355 carrières et de 150 installations de recyclage et de valorisation de matériaux, Eurovia est l’un des leaders mondiaux du marché du granulat. Nous agissons en acteur responsable vis-à-vis de la...

Stratégie

La stratégie d’Eurovia repose sur 4 métiers opérationnels et un mode de management à la fois intégré et très décentralisé.

Elle est animée par une démarche d’excellence opérationnelle qui met l’accent sur la performance économique et la sécurité, notre première priorité, qui implique fortement le management et l’ensemble des équipes, y compris les personnels intérimaires et les sous-traitants, dans un dispositif complet et exigeant de prévention.

Eurovia_strategie

Notre stratégie de développement vise à acquérir ou renforcer des positions de leader dans tous les pays et régions du monde où nous sommes déjà présents, en développant simultanément nos activités de travaux et de production industrielle.

Le comité exécutif d’Eurovia

Le comité exécutif assure la direction générale de l'entreprise.

Il se réunit une vingtaine de fois chaque année.

Chiffres-clés 2019

Eurovia, créée en 1997, est une filiale du groupe VINCI. Elle représente près d'un quart de son chiffre d'affaires. L'entreprise a enregistré en 2019 un chiffre d'affaires de 10,2 milliards d'euros et est implantée dans 15 pays.

Dates-clés

Eurovia est née de rapprochements successifs de grands noms des travaux routiers, entrepreneurs de terrain pionniers, dès 1918.

Eurovia acquiert TNT, entreprise québécoise de travaux publics et filiale de Transelec Common Inc. Cette acquisition vient renforcer les équipes et le réseau d’Eurovia Québec présent dans dix régions de la Province. Eurovia Québec réalise des projets d’infrastructures de transport et d’aménagements urbains auprès de clients publics et privés.

Eurovia acquiert TREV-2 en Estonie, l'un des leaders des travaux publics du pays, fondé en 1961 à Tallinn. Le groupe exploite plusieurs sites de production d’enrobés et plusieurs carrières et est titulaire de plusieurs marchés pluriannuels d’entretien et d’exploitation de réseaux routiers locaux.

TREV-2

Eurovia devient l’un des leaders des travaux routiers sur la côte Est des Etats-Unis grâce à l'acquisition de l’activité routière Plants & Paving de Lane Construction.

Acquisition de la société lettone Saldus Celinieks, spécialisée dans les travaux routiers, l'extraction d'agrégats et la production d'enrobés.

Eurovia renforce sa présence dans les pays baltes où le marché des travaux d'infrastructures de transport est très dynamique.

Eurovia se renforce dans les travaux ferroviaires au Canada avec l'acquisition de l'entreprise Canadienne de travaux ferroviaires, Rail Cantech.

Principalement présente dans les provinces du Québec et de l’Ontario, Rail Cantech intervient dans les domaines de l’ingénierie, de la construction et de la maintenance des réseaux ferrés nationaux, des réseaux de transport urbain et des embranchements industriels.

Eurovia renforce sa présence dans l’Ouest canadien avec l'acquisition de la société Imperial Paving basée à Vancouver, en Colombie britannique.
Imperial Paving réalise des travaux de construction de routes pour les collectivités locales de la région du Grand Vancouver.

Eurovia fusionne ses activités de construction et de maintenance ferroviaires sous la marque ETF. En France, le réseau couvrira l’ensemble des travaux de maintenance sur le réseau ferré national et sur les embranchements ferroviaires privés.

À l’international, ETF propose une offre de solutions intégrées en Thaïlande, Egypte, au Bénin, au Venezuela, en Inde et au Chili.

ETF_new_logo

Eurovia acquiert Carmacks, groupe de sociétés basé à Edmonton en Alberta. Outre la réalisation de travaux neufs et d'entretien, Carmacks intervient également en exploitation et maintenance d'infrastructures routières dans le cadre de contrats de longue durée à Edmonton et Calgary. Traditionnellement actif auprès des collectivités publiques locales, le groupe a développé sa présence auprès de clients privés.

Aux États-Unis, Hubbard (Eurovia) a fait l'acquisition de deux entreprises en Floride : Tampa Pavement Constructors, Inc. (TPC) et Roadway Management, Inc. (RMI). 

 

En France, Signature Group (Eurovia), vient d'acquérir les actifs du groupe Laporte dans le domaine de la signalisation routière.

Eurovia finalise l'acquisition de 97 carrières de Tarmac en France, en Allemagne, en Pologne et en République tchèque. Avec cette acquisition, Eurovia augmente de 40 % sa capacité de production de granulats en Europe, diversifiant ainsi ses sources et réserves de matériaux dans le pays où son activité routière est en plein essor.
Carrière Tarmac
Trois sociétés rejoignent Eurovia : la roumaine Han Group (enrobés), la canadienne BA Blacktop, spécialisée dans les infrastructures routières, et l'allemande Carl Risch Naturstein GmbH, qui exploite, depuis 1962, une carrière de grès en Rhénanie du Nord-Westphalie.
Carrière de grès en Rhénanie du Nord-Westphalie
En septembre, Eurovia prend une place de premier plan sur le secteur des infrastructures ferroviaires en rachetant l'un des leaders français du secteur, Vossloh Infrastructure Services. Cette dernière devient ETF-Eurovia Travaux Ferroviaires.
2008

Eurovia conclut un accord avec Signature, la filiale de signalisation routière de la Compagnie Plastic Omnium. Dès janvier 2008, elle devient leader européen de la signalisation routière et étend son offre aux projets intégrant les équipements de la route.

 

Signalisation
Eurovia lance les enrobés tièdes Aspha-min qui deviendront Tempera®
2005
La SGE devient VINCI et fusionne avec le groupe GTM. L'Entreprise Jean Lefebvre contrôlée à partir de 1986 par GTM, intègre alors le groupe VINCI où elle est rattachée à Eurovia.
2000
Eurovia rachète Teerbau en Allemagne.
1999
Lancement de la structure tricouche : procédé économique et particulièrement résistant de couches de chaussées.
1998

Eurovia est créée grâce à la réunion de deux entreprises phares du groupe SGE, Cochery Bourdin Chaussé et Viafrance.

1997
Rachat de Ringway au Royaume-Uni, spécialisée dans les activités de services.
1996
Implantation de EJL en République tchèque via SSZ (construction routière et ferroviaire).
1992
EJL met au point le Flexiplast®, un complexe bicouche anti-remontée de fissures.
1990
Entre 1988 et 1990 EJL s'implante aux Etats-Unis, avec Hubbard Construction Compagny, en Espagne, avec Probisa, et au Canada, avec Constructions Désourdy.
1989
Cochery Bourdin Chaussé lance Fibracco, le premier enrobé à base de fibres respectant l'environnement.
1988

Création d'Etanplast®, complexe d'étanchéité multicouche pour tabliers d'ouvrages d'art en béton. Il a été utilisé sur le pont de Normandie.

1986
Après une prise de participation majoritaire de la SGE, Cochery fusionne avec Bourdin Chaussé.
1985

Viafrance lance Microvia®, microbéton bitumineux discontinu.

1984
Naissance du BBTM, béton bitumeux très mince, et du BBdr, béton bitumeux drainant, des revêtements à haute valeur ajoutée (économies d'énergie, réduction du bruit de roulement, drainage.).
1983

Cochery et Ciments Lafarge mettent au point Bétonpact®, béton de ciment compacté pour sols industriels et structures de chaussées fortement sollicitées.

1978
La société Bourdin et Chaussé rejoint le groupe SGE.
1977
Viafrance naît de la fusion entre deux entreprises routières: la Société Française du Vialit et Viasphalte. Cette dernière avait été rattachée après la seconde guerre mondiale à Campenon Bernard (dans le groupe SGE depuis 1988).
1970
Création du laboratoire central d'EJL.
1958

Lancement du Salviacim®, revêtement conçu pour aménager des installations industrielles et supporter des charges importantes.

Jean Lefebvre rachète Revêto, une entreprise créée en 1927 spécialisée dans la recherche appliquée, qui contribuera à la mise au point de nouveaux procédés en matière de liants et de sécurité routière.

1954
Campenon Bernard reprend Viasphalte.
1951
Mise au point des essais Vialit (mesure de la cohésion d'un liant bitumineux par la méthode du pendule), toujours effectués aujourd'hui dans les laboratoires.
1947
Mise en place des premiers ateliers mobiles d'enrobage par la Compagnie Industrielle des fillers.
1940
Création de la Compagnie industrielle des fillers (origine d'EJL en 1942).
1934
Création de Viasphalte.
1933
Vialit conçoit un ensemble d'équipements permettant la mécanisation des ateliers d'enduisage.
1930
Association de Louis Chaussé et de Sylvain Bourdin pour fonder une société spécialisée dans le cylindrage et la mise en ouvre des matériaux routiers.
1928
Création de la Salviam, « Sauvez la voie », par Charles Lefebvre.
1927
Création des Entreprises Albert Cochery, spécialisées dans la distillation du goudron et le mélange des laitiers de hauts fourneaux destinés à la construction routière.
1926
Fondation de la Société Française du Vialit.
1925
L'allemand Kurt Luër crée les premières routes modernes en fondant la société Teerbau en Allemagne.
Kurt Lüer

Implantations

Eurovia réalise 54 % de son activité en France, 27 % en Europe et 19 % en Amériques au travers de 500 business units réparties dans 15 pays.

  • Canada
  • Etats-Unis
  • Chili
  • Allemagne
  • Belgique
  • Espagne
  • France
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Pologne
  • République tchèque
  • Royaume-Uni
  • Lettonie
  • Slovaquie
  • Martinique
  • Polynésie
  • Estonie

Belgique

Luxembourg

République tchèque

Consulter le site internet

Martinique

Polynésie

Précédent Suivant